Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS

   
 
NL
Partners

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

12 Novembre 2019  -  Rallye du Condroz
46e rallye du Condroz
Un bilan positif terni par des comportements inciviques
Sportivement, la 46e édition du Rallye du Condroz restera un grand cru avec une double lutte, pour la victoire et pour le championnat de Belgique, qui est restée incertaine jusqu’à la dernière spéciale du rallye. Stéphane Lefèbvre marque l’épreuve de son empreinte avec un deuxième succès consécutif et donne à Ford la première victoire « scratch » de la Ford Fiesta R5 2e génération. Côté championnat, Adrian Fernémont a émergé grâce à une solide saison, marquée par deux victoires, et un Rallye du Condroz plus que solide. L’Andennais coiffe sa première couronne et symbolise le renouveau du rallye belge.

Le bilan est positif également au niveau de la sécurité. Comme c’est souvent le cas au Rallye du Condroz, les sorties de route ont été nombreuses, mais aucun pilote ou copilote n’a été sérieusement blessé. Plus important encore, le public a répondu massivement à l’appel au respect des consignes de sécurité. A l’exception de quelques individus qui ont entraîné l’une ou l’autre neutralisation momentanée, toute l’épreuve s’est déroulée dans le respect des consignes.

Par contre, le comportement incivique de quelques énergumènes est à pointer du doigt. En profitant du rallye pour saccager des propriétés privées, abîmer des plantations, voire commettre de manière préméditée des actes illégaux, ils nuisent grandement à la réputation de l’épreuve et à l’attitude positive de l’énorme majorité des riverains. Ces « hooligans » se croient tout permis en labourant les champs avec leurs quads ou leurs 4x4, en sectionnant à la pince coupante les clôtures barbelées, en saccageant des jardins privés, voire des maisons en construction. Ils sont à mettre dans le même sac que ceux qui sont interdits à vie de stade de football. Les organisateurs – et pas que ceux du Rallye du Condroz – tiennent à mettre en garde ces éléments perturbateurs que tout sera mis en œuvre pour poursuivre et sanctionner durement tout comportement nuisible et tout non-respect des signalisations mises en place durant l’épreuve. En plus de la réputation et de la survie du rallye qui est ainsi mise en péril, le coût de réparation de ces dégradations commises par des personnes qui, le plus souvent n’ont même pas acquitté leur droit d’entrée, grève lourdement un budget déjà difficilement à l’équilibre.

Rendez-vous est pris en 2020, le week-end du 6 au 8 novembre pour une 47e édition que l’on espère tout aussi intense, spectaculaire et sécurisée… et sans la présence de ces quelques « inciviques » qui n’ont rien à faire le long du parcours.

 

 
 
Previous
Rallye du Condroz   03 Novembre 2019
46e Rallye du Condroz
Le verdict : Lefèbvre vainqueur, Fernémont champion !